MOTION DE SOUTIEN ET DE SOLIDARITÉ À L’ADRESSE DU VAILLANT PEUPLE BURKINABÉ
 
Les Africains et Amis de l’Afrique à Bruxelles ont répondu nombreux à la rencontre-discussion initiée par l’émission Sous l’Arbre À Palabre ce vendredi 7 novembre 2014. À l’issue de cette rencontre, les  Africains et Amis de l’Afrique à Bruxelles :
 
- Saluent la mémoire de tous les martyrs des journées du 30, 31 octobre et tous ceux qui sont tombés sous les balles de la tyrannie de l’autocrate Blaise Compaoré.
- Adressent au vaillant peuple frère du Burkina-Faso leur soutien inconditionnel dans sa lutte pour la fin de la dictature sanguinaire de Blaise Compaoré.
- Saluent tous les mouvements de jeunesse burkinabés et de la société civile ayant pris part à l’insurrection populaire (Front de résistance citoyenne, Balai citoyen, Collectif-anti-référendum, etc.)
- Demandent au peuple du Faso de poursuivre la lutte implacable en se démarquant des soi-disant leaders de l’opposition qui prônent actuellement une négociation, une médiation pour sauver le régime néocolonial anti-peuple de Blaise Compaoré et sa clique.
- Invitent le peuple du Faso à rejoindre les rangs des organisations démocratiques à l’instar de la Coalition contre la Corruption et la Vie Chère (CCVC)  pour continuer la lutte démocratique, anti-impérialiste la Confédération Générale du Travail du Burkina  (CGT-B) pour mettre fin à la dictature de la clique Compaoré et à la mainmise de la France sur le Burkina-Faso.
- Dénoncent les manœuvres de l’Union Africaine de la CEDEAO (Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest, de l’Organisation Internationale de la Francophonie pour imposer l’armée burkinabé avec à sa tête le lieutenant-Colonel Isaac Zida Yacouba qui pendant les journées du 30 et 31 octobre encore la garde prétorienne de Blaise Compaoré.
- Exhortent les démocrates en Europe à apporter leur soutien indéfectible au peuple en lutte au Faso, dans la sous-région et ailleurs en Afrique.
- Dénoncent l’utilisation du territoire burkinabé par les forces spéciales des armées française et américaine pour mener une soi-disant guerre contre les islamistes au Niger, au Nigeria, au Mali, en Libye, en Algérie, etc.
 
Fait à Bruxelles, ce 07 novembre 2014,
Les participants.