CONVENTION PATRIOTIQUE DES FORCES DE GAUCHE (CPFG)
Tél : 98 33 29 88/ 90 91 41 97
ADRESSE
- A LA JEUNESSE QUI S’EVEILLE
- A LA JEUNESSE QUI SE REVEILLE

Ph. Noudjènoumè
Cotonou le 07 mars 2014


Depuis quelques jours, on entend des masses d’étudiants et d’élèves de tout le pays du nord au sud, de l’est à l’ouest, se lever au cri lancé au Gouvernement de « Non à une année blanche. Remboursez les sous défalqués. Agossadou Pierre et Azandé Placide, les élèves du Bénin vous demandent de démissionner de vos postes. Annulez les concours frauduleux de juillet et Août 2013.
Réintégrez les treize étudiants exclus de l’Université de Parakou. Yayi cessez d’être sourd à nos cris de cœur si généreux. A cause de deux personnes vous voulez sacrifier l’avenir des milliers de jeunes que nous sommes ? Vous nous aimez comme çà !». Et par milliers, de Parakou à Porto-Novo en passant par Cotonou, Abomey-Calavi, Natitingou, Aplahoué, Lokossa, Bohicon, Comé, Dangbo, Pobè, Ouidah, etc., les jeunes élèves et étudiants se déversent dans les rues, se battant de toutes leurs énergies contre la police, déterminés à se battre pour leur avenir !
A vous jeunes élèves, jeunes étudiants, jeunes artisans, jeunes revendeuses des marchés,
jeunes gens et jeunes filles, je vous dis : « Bravo ! ». Pour le parent que je suis et pour tout parent digne de ce nom, ces « cris de cœur si généreux» sont d’une noblesse extrême. Courage à vous ! Vous vous battez pour votre avenir !
On commençait depuis quelque temps à désespérer de notre jeunesse, de notre avenir, car la
jeunesse c’est l’avenir ! Mais aujourd’hui je retrouve en vous le sang inaltérable de nos dignes ancêtres : Bio Guèra, Kaba, Béhanzin, Kpoyizoun, Adandozan, Toffa. Oui, je retrouve en vous les dignes continuateurs des jeunes d’hier qui se sont battus et dont certains ont donné leur vie pour ce pays : Hounyovi Cocou, Akpokpo-Glèlè Rémy, Luc Togbadja, Dansou Maurice, etc. Je retrouve en vous des continuateurs des jeunes d’hier que nous avons été et dont plusieurs, encore vivants, se battent encore sur les barricades !
Faites honte aux vieux qui voudront vous retenir par des conseils « de sagesse ». Dites-leur
que c’est votre avenir qui est en jeu et que vous luttez pour un pays débarrassé des assassinats crapuleux, des concours frauduleux, des vols, de l’ignorance, de la misère et du chômage généralisé pour la jeunesse. C’est l’heure de leur dire cela et de vous le répéter!
C’est le temps de chanter et de vivre :
« Enfants du Bénin Debout ! (...)
Jadis à son appel, nos aïeux, sans faiblesse
Ont su avec courage, ardeur, pleins d’allégresse
Livrer au prix du sang des combats éclatants
Accourrez vous aussi bâtisseurs du présent
Plus forts dans l’unité chaque jour à la tâche
Pour la postérité, construisez sans relâche ! »
Jeunes de mon pays ! Au combat ! Vous avez tout un pays à construire, pour les libertés,
l’instruction, la bonne gouvernance, le développement accéléré du pays, l’emploi pour la jeunesse, l’emploi pour tous.


Philippe NOUDJENOUME
Président de la Convention Patriotique des Forces de Gauche
Premier Secrétaire du Parti Communiste du Bénin (PCB).