Immigration : des papiers en échange d'une dénonciation

Invité d'Europe 1 mercredi matin, le nouveau ministre de l'Immigration a jeté un
pavé dans la mare en annonçant qu'il allait présenter un formulaire qui prévoit
que les clandestins qui accepteront de dénoncer leur filière de passeurs
pourront obtenir des titres de séjour. L'idée fait polémique et semble d'ores
et déjà difficile à mettre en oeuvre.

Un titre de séjour de 10 ans, selon nos informations, si un clandestin accepte
de dénoncer la filière qui lui a permis d'arriver en France, c'est la
proposition qu'Eric Besson a faite mercredi matin sur Europe 1. Le nouveau
ministre de l'Immigration a ainsi jeté un pavé dans la mare en expliquant qu'il
signerait dès jeudi une circulaire pour mettre en oeuvre ce dispositif.

L'objectif "premier" est, selon Eric Besson, de "démanteler des filières". "Ce
sont des filières mafieuses, des filières criminelles. Les passeurs gagnent
beaucoup d'argent", a souligné l'ancien socialiste.

Au-delà de la polémique, reste la question de la mise en oeuvre concrète de
cette proposition. Jean-Claude Lenoir, responsable des associations caritatives
qui viennent en aide aux migrants à Calais, est lui très sceptique, pointant la
crainte des représailles notamment. "Les gens qui sont pris dans un engrenage
comme ça, ils ont une telle crainte, une telle peur, qu'il leur est impossible
de dénoncer des gens pour avoir un titre provisoire", a-t-il expliqué sur
Europe 1.

http://2007.fr.msn.com/ArticleView.aspx?ArticleId=2e75bf86-6890-4351-9ed3-1eaa418e8129