EN HOMMAGE A BOB MARLEY (Fév.1944 - 11 mai 1981)

(Morceaux choisis du livre de Francis Dordor,  éd. Librio Musique, 1999)

«Manu Chao dit "Bob Marley" est le meilleur passeport qui existe. Avec un badge ou un T-shirt Bob Marley, tu peux faire le tour du monde, pénétrer sans crainte dans les quartiers les plus malfamés. Ça m'a sauvé la vie plus d'une fois. Il est le seul à posséder cette dimension planétaire, à incarner à la fois la rébellion et la non-violence. (Page 7)

Le destin d'un homme, grand ou modeste, est ainsi toujours la fragile conséquence d'une somme de circonstances, de faits et d'accidents qui précèdent, parfois loin en amont, le cours de son propre vécu. (Page 10)

Un proverbe jamaïcain prétend que le "bonheur vient de l'ouest, les racines sont au sud, la paix de l'est, mais le pouvoir réside au nord". (Page 11)
Bob Marley est rapatrié de toute urgence à l'hopital Cedars of Lebanon de Miami où il meurt le 11 mai à 11 h35' du matin.  Son corps est rapporté en Jamaïque et un deuil national décrété. 400000 Jamaïcains viendront rendre un dernier hommage à celui qui appartient désormais au panthéon des Héros nationaux.

Son œuvre est dépourvue de moments faibles. Elle est absolument achevée. L'ultime accord clôturant la dernière chanson de son dernier album, Redemption Song, ouvert sur l'improbable, comme absorbé dans une nuit jamais visitée, dit à la fois "mission accomplie" et invite à composer la suite. (page 66)

Bob Marley est considéré comme la réincarnation du Jésus Christ noir; comme une forme de crucifixion moderne.  De ce point de vue, Bob Marley fut un prophète auteur de son propre évangile.»
 

Belgique, 15 juin 2001
MW M GLIGLI