DIANA , Mère Térésa, Mobutu

La mort de ces trois personnalités domine l’actualité de ce mois de septembre et marquera peut-être cette fin de siècle car ces hommes ont été connus mondialement par leurs actions et leur envergure personnelle.

Il s’agit de deux femmes et d’un homme : une princesse, une religieuse et un homme d’État .

Pour mère Térésa, son action envers les enfants démunis va laisser beaucoup d’orphelins à travers le monde. L’action de mère Térésa était planétaire, dirigée vers toutes les populations déshéritées. Ce qui fait qu’il y a eu admiration de l’opinion internationale.

En ce qui concerne Diana, c’était plutôt de l’affection. Car elle a été adorée par les Britanniques et par tous les hommes de bonne volonté pour son combat contre la monarchie et le conservatisme. La mort de Diana a apporté un coup dur à la monarchie anglaise qui doit se « moderniser » comme l’a dit Tony BLAIR, le premier ministre anglais. Et cela fera trembler d’autre monarchies à travers le monde. A cette époque où la philosophie de liberté est très prisée, il y a eu deux milliards de téléspectateurs à travers le monde qui ont suivi ses obsèques.

Quant à Mobutu, le bilan de son action à la tête de l’ex-Zaïre reste très controversé. Car la misère dans laquelle se trouve son peuple et l’image de la dictature qu’il laisse derrière lui ne peuvent pas le dédouaner. Mobutu laisse un pays au fond de l’abîme sur le plan économique et social.

Dans tous les trois cas, il s’agit de la mort. Ainsi l’heure grave que nous vivons est à la réflexion. Cette réflexion chacun doit la mener au fond de lui-même.

gligli mwm

(Allemagne)