Préfacé par l’ancien ministre Abdoulaye Yérodia, le volumineux bouquin de Ludo Martens Kabila et la révolution congolaise est une encyclopédie consultable par tous ceux qui veulent comprendre réellement les enjeux politiques en Afrique notamment en RDC Congo.
Le livre de Ludo Martens est une référence historique et politique capitale.L’auteur qu’on ne présente plus est un Africain blanc.Ce démocrate belge s’ investit corps et âme pour la révolution en Afrique.
C’est ainsi qu’il a pu publier plusieurs ouvrages et conférences sur le processus révolutionnaire en Afrique. Entre autres, on peut citer, la Révolution Burkinabée, Pierre Mulele ou la seconde Vie de Patrick Lumumba, Abo etc. Dans la plupart de ses livres, Ludo Martens analyse avec minutie à l’aide de la boussole marxiste -léninisme l’expérience de luttes des peuples africains. Celui qui fait objet de notre étude dans cet article est consacré au compagnon de lutte de Ludo, Mzee Laurent Désiré Kabila.
Comme le dit si bien dans la préface, le ministre Yérodia, Ludo Martens, s’est retrouvé à tous les carrefours de l’itinéraire de Laurent Désiré Kabila.

L’ouvrage est composé de onze chapitres que le lecteur peut lire séparément afin de faire sa propre idée sur l’expérience portée par Laurent Kabila...
On y découvre aussi l’étude de la phase actuelle de lutte de deuxième résistance - après celle des indépendances des années 1958/1960 - que mènent les peuples africains en vue de leur indépendance réelle. La RDC Congo fait face à une Première guerre de libération.
En d’autres termes, l’expérience portée par Laurent Kabila est une troisième saison après celles incarnées par Lumumba et Mulele.

Les acteurs de la tragédie congolaise sont passés en revue.Il s’agit de ceux qui ont conduit la lutte du peuple dans l’impasse.Ce sont les tenants de la voie conciliatrice, des tables rondes ou rectangulaires, etc. qui, en réalité, sont les béquilles de la dictature de Mobutu. Par exemple dès les premiers jours de la libération, le 17 mai 1997, l’opposition mobutiste commença le combat contre Kabila.

Ludo consacre un chapitre entier à l’analyse de la sale guerre preuve à l’appui menée contre le pouvoir populaire de Laurent Désiré Kabila. La politique africaine des Etats Unis et leur propagande de stratégie ’"humanitaire" est attaquée avec force par l’antiimpérialiste Ludo. Grâce à la résistance des patriotes et démocrates Congolais aidés par l’Angola et le Zimbabwe, cette statégie impérialiste a été ébranlée.On retrouve dans le dernier chapitre,le programme de sociétés et quelques discours de Kabila . En résumé, disons que le pouvoir populaire de Kabila Père est l’antithèse de l’Etat-Mobutu. Dès lors, on comprend pourquoi Kabila n’a jamais voulu négocier avec Mobutu. Ce sont deux hommes avec des visions et des projets de sociétés différents. On ne peut même pas établir de comparaison.

Note de lecture tirée

de Kabila et la révolution congolaise Panafricanisme ou néocolonialisme

Ludo Martens Préface de Abdoulaye Yérodia
Editions EPO

Mouta MW GLIGLI
Bruxelles, le 23 juillet 2006